J’ai eu des relations très variables avec la photo. Enfant, j’avais reçu un petit « Kodak Instamatic » qui me permettait surtout de jouer à la grande. J’ai du alors photographier plus de ruines romaines en quelques mois qu’ensuite tout le reste de ma vie. Je me rêvais en adulte “cultivé”  qui rapportait des photos fascinantes de ses voyages au long cours, même si pour moi le voyage n’était que d’une heure et que je n’avais personne à qui montrer les...

by pcharneau on 9 février 2015