Non, le vin n’est pas bon pour la santé Je lis ce matin avec plaisir qu’un rapport de l’Inserm rappelle que l’alcool est un fléau et la première cause d’hospitalisation en France. Autant pour ceux qui continuent à défendre les vertus médicinales du vin, dont le bien-fondé est « ruiné » par l’étude, selon l’article (Le Monde daté du 5 juin).Que l’on ne se méprenne pas, je bois de l’alcool. Mais de façon raisonnée et j’espère raisonnable. Et qui ne m’empêche...

by pcharneau on 5 juin 2021

Si comme beaucoup vous vous sentez au bout du rouleau, las, fatigué, transformé en zombie qui traverse les journées dans la brume, habité souvent par un vague mal de tête, épuisé mais ne dormant pas, vérifiez avant tout avec un médecin qu’il s’agit bien de ce qu’on appelle communément « une déprime » et pas d’une dépression. Parce qu’une dépression est une maladie comme une autre et doit se soigner. Si ces symptômes ne sont que passagers, qu’ils...

by pcharneau on 3 février 2021

La force des réseaux est ce qui fait la force de l’humanité. Longtemps seulement des hommes. Et si les femmes prennent conscience de l’importance des réseaux, cela pourrait modifier radicalement de cours de l’histoire. Ce qui a permis à Homo Sapiens de dominer progressivement, puis de remplacer la totalité des autres hominidés, et de prendre le pouvoir sur notre petite planète (certains le déploreront mais là n’est pas la question), c’est sa capacité d’apprentissage...

by pcharneau on 21 décembre 2020

On a tous une place, une position, un rôle en ligne de mire. Mais Noël me fournit une occasion de vous proposer d’y réfléchir, et de voir si c’est bien derrière celle-là que vous devez courir. Chaque année, au moment de l’installation du sapin de Noël à la maison, il me faut déplacer les meubles dans le salon. Il y a quelques jours, ce faisant dans mon nouvel appartement, j’ai réalisé ce que cet acte anodin avait souvent eu de révélateur. Déplaçant un fauteuil,...

by pcharneau on 14 décembre 2020

Voyez pourquoi 2020 aura fait de nous des gens heureux: ...

by pcharneau on 30 novembre 2020

Nous voilà à nouveau enfermés, c’est le moment de parler de liberté ! J’ai retenu peu de choses de mon cours de philo de terminale, mais une m’accompagne encore aujourd’hui: « La liberté, ce n’est pas faire ce que l’on veut mais vouloir ce que l’on fait ». Faire «ce qu’on veut » comme dans « je fais ce que je veux et je me fous des conséquences » n’a pas grand intérêt. La griserie de la liberté sera vite remplacée par les embarras...

by pcharneau on 2 novembre 2020

https://youtu.be/ZGv2wbkFyB0 Réussir sa vie, tout le monde en a envie. Mais voyons comment il existe mille chemins pour y parvenir, et comme le chemin est aussi intéressant que le but ...

by pcharneau on 19 octobre 2020

La lecture d’un article[1] ce matin m’a inspiré celui-ci (merci chère J . d’y avoir attiré mon attention). Je ne débattrai pas du fond de l’article, mais son titre interpelle « Il faut savoir dire : nous nous sommes trompés ». Errare humanum est, perseverare diabolicum (attribué à Sénèque) Passée la tentation des polémiques et des accusations portées au monde politique, il est intéressant d’observer si nous sommes, individuellement, à l’échelle...

by pcharneau on 20 avril 2020

(pour la première fois, vous trouverez à la suite de l’article sa version anglaise. Et plus bas encore, la version audio. Merci de me faire savoir si cela vous est utile!) Ces quatre semaines inhabituelles vous ont appris beaucoup de choses. Ou du moins peuvent vous apprendre beaucoup de choses si vous y prêtez attention. Ce n’est pas toujours ce que l’on fait de mieux. Nous ne sommes pas habitués à regarder avec intérêt et en conscience ce qui se passe en nous. C’est...

by pcharneau on 13 avril 2020

Vendredi après-midi. Pour certains la semaine a été très rude. Travailler à distance s’avère très exigeant sur la durée. Il ne reste qu’un concentré de course contre la monte et de stress, sans le plaisir du contact et de l’échange. Car souvenons-nous, l’homme est une espèce grégaire. Et séparés de notre troupeau, nous nous sentons faibles et exposés. De plus, le stress de l’isolement est renforcé par celui d’un après invisible, imprévisible. Et, vous vous souvenez ?...

by pcharneau on 3 avril 2020