Voilà 6 mois que je t’ai quittée, sans te dire adieu. Le temps est venu je crois.

Tu as été une compagne de tous les instants, d’une fidélité incomparable. Soulageant les épreuves, animant les jours de bonheurs, aidant à toute décision.

Une réunion houleuse, un rendez-vous d’amour, un travail à finir, une dispute ou un apéritif d’été, un ciel bleu ou une pluie battante, anniversaires et deuils, en temps de diète comme de bombance, toi et encore toi, qui prolonge mon rire ou adoucit ma peine.

Mais on m’a dit que ta fréquentation était dangereuse, que tu ne me voulais sans doute pas que du bien. Crois moi mon amie, je n’ai pas écouté ces médisants.

Mais je ne pouvais plus me passer de toi, et je n’aime pas ça. Ta présence dans ma vie, mon désir constant de toi, créait une tension permanente. J’avais toujours peur de manquer de toi, de ne pas t’avoir à mes côtés au bon moment.

Et tu sais, je suis fière. Un matin je n’ai plus aimé voir dans mon miroir cette femme dépendante. Et je t’ai abandonnée, sans préavis. A ceux qui s’enquéraient de toi (et même à ceux qui ne me demandaient rien), je disais que la vie nous avait séparées mais que je t’aimais encore. Et c’était vrai. Tu m’as tant manqué !

Pourtant la vie a pris une sorte de fluidité que je ne lui connaissais pas. Bien sûr j’ai d’abord eu envie de te remplacer, mais peu à peu j’ai mesuré l’ampleur du bonheur d’être libre, l’esprit et les mains débarrassés de ta contrainte. Aller le nez au vent sans m’inquiéter de toi, prendre l’avion sans manquer de toi, ne plus craindre ton absence, tout cela a fait de moi une autre femme, qui tient mieux debout, qui regarde droit devant elle et qui avance confiante.

Je ne regrette rien, et je crois que nous ne nous reverrons pas.
Mais je chérirai toujours ton souvenir, et je parlerai toujours de toi tendrement avec ceux qui t’ont gardé dans leur vie. Et ton effluve, respirée, aspirée même au vol dans la rue, restera une odeur du bonheur.

Adieu belle cigarette.

illustration Adieu ma belle

One thought on “Adieu ma belle”

  1. Magnifique!
    On devrais l’utiliser pour une campagne anti tabac! ou créer des petites bandes dessinées à imprimer sur les paquets de cigarettes. Ma cigarette…ma meilleure amie! … jusqu’à ma pire ennemie.
    Tu es très douée pour aligner des petits mots les uns derrière les autres et déclencher en nous ( en moi!) une envie folle de lire la suite.
    Sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *