J’ai entendu récemment un ami affirmer qu’il fallait renforcer ses points forts, pas ses points faibles. L’idée est d’être très bon à ce que l’on fait bien et de trouver de l’aide extérieure pour ce que l’on fait médiocrement. Avec sous jacente la croyance que les points faibles le sont « naturellement » et qu’aucun travail ne pourra jamais nous mener à l’excellence sur cette base innée un peu fragile. A l’inverse, le riche terreau des points « naturellement »...

by pcharneau on septembre 8, 2017