Mardi matin effroyablement gris. Début de journée récalcitrant. Modifications de rendez-vous, annulations. Quelque chose semble résister à l’ordre que j’avais mis dans cette journée. Facile de se laisser envahir par une sorte de vague à l’âme saisonnier, fils de la grippe et du mois de janvier. Tentant d’abuser du chocolat, de trainer sur les réseaux sociaux, de feuilleter un magazine sans même en lire le moindre article. Mais j’ai une grande chance, que je voudrais partager...

by pcharneau on janvier 30, 2017