IMG-20150108-WA0000

 

Trouvé cette vignette ce matin à l’allumage de mon téléphone. Ça tombait bien, je chialais. Et j’en ai entendu d’autres, ensuite, à la radio, chialer. Des grands, des forts. C’était la première fois que j’entendais, que je recevais tant d’émotion, de peine, à travers un media.  Depuis hier dans ma poitrine, dans mon ventre, une masse sombre et glauque, mouvante, oppressante, me parle du courage que je n’ai pas, de peine infinie, de traumatisme individuel – perdre un être cher, certes, mais comme ça ! J’ai la lâcheté d’éviter de convoquer les images atroces du spectacle de ces corps, je ne prétends pas ressentir l’horreur des proches, mais disons que je perçois de quoi elle peut être faite, que j’imagine le sommeil hanté de cauchemar qui les attend pour longtemps, l’effroi glaçant, la perte de repère, de sens.
Pour les autres, pour moi, reste un magma qui parle de détresse, d’angoisse, de folie – mais aussi, bien sûr, de beauté – humaine, de rage, de révolte, de besoin d’amour, d’envie de serrer dans ses bras ceux qui nous sont chers, d’envie de croire encore, d’envie de ne pas sombrer, mais aussi de hurler, de mordre, de griffer, de taper. Un bouillonnement auquel il est difficile de donner un sens, qui suinte à travers nos cuirasses et qui nous donne juste envie de chialer. Nos larmes n’y pourront rien changer, je forme seulement le vœu qu’elles lavent nos yeux et nous permettent, plus tard, de voir clair, et de remettre en selle la bonté et le rire qu’incarnaient ces hommes.

JE SUIS CHARLIE

5 thoughts on “J’ai juste envie de chialer”

  1. Encore plus que des larmes, une rage que notre société étouffe en nous qui se cache au plus profond de moi, une haine féroce, animal qui me donne presque une envie de meurtre!
    Heureusement que nous vivons dans un monde où les règles et les lois nous maintiennent dans la direction de la paix et que pour garder l espoir d un paradis futur nous arrivons à contenir la bête qui est en nous.
    Ne perdons pas l espoir d un monde meilleur.
    Sabine

  2. Je viens de lire ton billet du 8/1/15
    Tellement d’accord avec toi.
    Mais j’ai continué à chialer en voyant les images atroces du Nigeria. La folie humaine me dépasse et m’horrifie. Ce mois de décembre est à mis parcours et déjà il est si lourd en événements. Encore 350 jours à vivre en 2015. J’espère que nous avons atteint l’apogée des horreurs….

  3. je n’arrive pas à m’en remettre . Le monde en régression. Où est le progrès?A quoi sert la recherche qu’on effectue dans tous les domaines. Quel monde je laisse à mes enfants?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *