Comment choisir un coach ?

Vous avez lu quelques articles sur ce blog ou sur un autre, et vous voilà convaincu, un coach pourrait vous aider à transformer votre vie.
Mais comment le choisir ?

D’abord sachez que bien des coachs (dont moi), comprenant à quel point la qualité de la relation coach/coaché est fondamentale, proposent une première séance gratuite et sans engagement de votre part.

Nous y reviendrons, voyons d’abord le travail à faire avant même ce premier rendez-vous :

Trouver un coach

Il existe plusieurs façons de « trouver » un coach, la plus courante étant sans doute la recommandation d’un ami ou d’un collègue. Si il ou elle a été satisfait, c’est déjà très bon signe. N’hésitez pas à lui poser des questions précises sur les méthodes employées et les progrès réalisés : des objectifs précis ont-ils été fixés, la progression vers ces objectifs a-t-elle été régulièrement évaluée ?

Mais il existe bien sûr des paramètres plus subjectifs, comme l’âge, le sexe (les plus évidents) mais aussi le style de personne et même les goûts ou les affinités intellectuelles de chacun. Vous pourrez en savoir un peu en interrogeant la personne qui vous recommande le coach, et bien plus en le rencontrant.

Les associations professionnelles

Si vous ne connaissez personne susceptible de vous faire une recommandation, il existe plusieurs associations de coachs qui publient des annuaires. Il est bon de vérifier que le coach auquel vous vous adressez est accrédité par une association professionnelle : cela garantit qu’il a reçu une formation, qu’il continue à se former tout au long de sa vie et qu’il est supervisé par un coach confirmé. En ce qui me concerne, je fais partie de l’ICF (International Coach Federation), l’association le plus ancienne et sans doute la plus internationale. International Coach Federation (France)

Vous voilà donc avec un rendez-vous pris. Il est de première importance qu’en sortant de ce premier entretien, vous vous sentiez en pleine confiance, et que vous ayez l’envie de continuer à travailler avec cette personne.

Un premier entretien

Le coach doit vous exposer sa méthode (sur les méthodes de coaching, voir les autres articles de cette rubrique et la page « Le coaching »), et vous devez convenir de la durée des séances, du lieu, et du prix. Sachez qu’il est d’usage de demander au client qu’il règle plusieurs séances d’avance, de manière à ce qu’il s’engage réellement dans un travail et que le sujet « argent » ne vienne pas polluer ensuite la séance. Le règlement interviendra à la 2ème séance, si elle a lieu.

Ecoutez-vous

Pour en décider, écoutez votre petite voix intérieure qui vous dira si cette personne vous inspire, vous dynamise, vous comprend. Son aspect, son allure sont aussi des signaux qu’il envoie : la façon de s’habiller, classique ou originale, la façon de se coiffer, de porter des bijoux, tout est signe, et tout aura une résonance en vous.

Mon coach est une femme, une mère, nous avons à peu près le même âge, et cela me convient fortement. D’autres au contraire préfèreront quelqu’un de plus âgé – ou de plus jeune – qu’eux, ou du sexe opposé, peu importe, l’important est de trouver ce qui rendra le coaching productif, et cela peut nécessiter quelques tâtonnements.

Mais par-dessus tout, sentez si vous lui faites confiance. Sans confiance absolue, pas de coaching possible.

Que partagez-vous ?

Enfin, il peut être bon (même si ce n’est pas indispensable) de trouver chez son coach des goûts, des centres d’intérêt, voire des origines communes ou comparables.

Mon coach a la même passion que moi pour l’écriture et la lecture, et nous partageons aussi une « multi-culturalité » qui lui permet de voir et de me faire découvrir en moi des particularités que d’autres n’auraient peut-être pas mis en lumière.

De même, et je pourrais croire que c’est par hasard si je n’étais pas en train d’écrire cet article, les gens qui viennent à moi ont presque tous un talent artistique (pas toujours révélé clairement au début du coaching), sont fortement créatifs, et sont souvent issus de-, ou se sont plongés dans un monde multi-culturel.

Avez-vous envie maintenant?

Si, à l’issue de la première séance, cela vous démange de commencer un travail, vous avez trouvé le bon coach, prenez vite un deuxième rendez-vous ! En revanche, s’il subsiste un doute (non sur le coaching lui même, mais sur le coach), n’hésitez pas à en rencontrer un autre. Ce ne sera pas du temps perdu, mais bien au contraire du temps et de l’argent gagné sur des séances dans lesquelles vous ne vous investiriez pas complètement. Le meilleur coach du monde ne peut pas plaire à tout le monde, et pour qu’un coaching soit réussi il faut avant tout avoir envie.

 

2 thoughts on “Comment choisir son coach?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *