Mardi matin effroyablement gris. Début de journée récalcitrant. Modifications de rendez-vous, annulations. Quelque chose semble résister à l’ordre que j’avais mis dans cette journée. Facile de se laisser envahir par une sorte de vague à l’âme saisonnier, fils de la grippe et du mois de janvier. Tentant d’abuser du chocolat, de trainer sur les réseaux sociaux, de feuilleter un magazine sans même en lire le moindre article. Mais j’ai une grande chance, que je voudrais partager...

by pcharneau on janvier 30, 2017

J’ai assisté récemment à une conférence donnée par un monsieur qui avait pour activité d’organiser des séances collectives de pardon (ce n’était pas l’objet de la conférence, sinon il ne me serait pas venu à l’idée de m’y rendre, vous allez comprendre pourquoi). Autant vous dire que, lorsqu’il a commencé à évoquer ce sujet, mon esprit libre-penseur s’est cabré, comme un adolescent à qui on dirait de se couvrir parce qu’il fait froid dehors. Pour moi, le pardon a...

by pcharneau on octobre 24, 2015

Lundi matin gris. Me voilà à tourner autour de bien des sujets possibles, dont j’aimerais vous entretenir. Mais mon esprit volette, refuse de se fixer, mon saboteur malmené ces derniers jours doit chercher à se refaire un peu de place. Mes mains peinent sur le clavier. Je lis autant que j’écris, mais même les « grands auteurs » m’ennuient ce matin. Je tente les pères, le doute, la vérité. Rien n’accroche. Alors je me dis qu’il y a peut-être quelque chose d’intéressant là....

by pcharneau on octobre 5, 2015

J’étais récemment, pour la centième fois, penchée sur mes roses chéries, tentant de les délivrer des mauvaises herbes encore étonnamment prospères par ce mois d’aout brûlant – je suis tentée de vous parler de mon affection pour ces fleurs merveilleuses, se tordant pour échapper à la fournaise, livrant coûte que coûte la fraîcheur d’un pétale écarlate ourlé de blanc, tendant leurs bourgeons triomphants comme un cadeau à l’amie ingrate que je suis, qui les avait délaissées...

by pcharneau on septembre 3, 2015

Arrêtée ce matin au feu rouge d’une rue commerçante, avant l’ouverture des boutiques, alors que je laissais flotter mon regard encore un peu humide des brumes de la nuit, ma rêverie en cours fut soudain traversée d’un éclair de joie, sans que j’en saisisse tout de suite la raison. Alerté par cette sensation fort agréable, mon cerveau conscient reprit la main et m’enjoignit de fixer mon regard, tendre mon oreille et ramasser mes muscles pour identifier la source de ce sourire intérieur. La...

by pcharneau on mai 7, 2015

Voilà que le printemps s’installe et que fleurissent, dans toute la presse, les fameux conseils minceur, vantant la nouvelle diète et les crèmes de l’année. Même les plus rationnel(le)s d’entre nous essaient encore une fois d’y croire, tentant pour la vingtième, trentième, quarantième fois ? de s’affamer en faisant semblant d’aimer ça, de ne manger que du vert ou que du rouge ou que du liquide, jetant pour quelques semaines aux orties toute sorte de bon sens, et surtout toute...

by pcharneau on avril 9, 2015

J’ai eu des relations très variables avec la photo. Enfant, j’avais reçu un petit « Kodak Instamatic » qui me permettait surtout de jouer à la grande. J’ai du alors photographier plus de ruines romaines en quelques mois qu’ensuite tout le reste de ma vie. Je me rêvais en adulte « cultivé »  qui rapportait des photos fascinantes de ses voyages au long cours, même si pour moi le voyage n’était que d’une heure et que je n’avais personne à qui montrer les thermes...

by pcharneau on février 9, 2015

Je vous ai déjà parlé de la légèreté du printemps (http://paulinecharneau.com/a-tribute-to-ella-f)/, de l’intensité de l’été (http://paulinecharneau.com/belle-ete-a-tous/), de l’énergie de l’automne (http://paulinecharneau.com/quand-je-serai-grande/) mais jamais encore de la tendre promesse de l’hiver. Comme une promesse  Le voici apparaissant à pas de loup, hésitant, inquiet. La tour Eiffel a la tête dans la brume certaines nuits et renaît dans son entière splendeur au...

by pcharneau on décembre 10, 2014

J’ai lu récemment qu’il était écrit sur les murs (réels) des bureaux de Facebook « Better done than perfect ». Comme une contradiction entre l’action et la perfection. Comme si la deuxième rendait impossible la première. C’est un appel au passage à l’acte, à la prise de risque. Si je tente une traduction, cela donne quelque chose comme « fait plutôt que parfait ». Et cela me fais comprendre le lien entre les deux. Parfait, c’est « plus que fait » en quelque sorte....

by pcharneau on mai 6, 2014

Revenons au Grand Moi. Son rôle est de nous mettre sur le chemin de l’épanouissement. Et celui-ci ne se trouve pas nécessairement dans le succès éclatant, dans l’enrichissement ou la renommée. Un tout petit épisode de ma vie me semble bien illustrer cette proposition : J’étais il y a quelques jours dans un musée. Je vois dans une salle, puis dans une autre et une autre encore, des femmes, installées chacune devant un chevalet et peignant. Je passe derrière l’une d’elles en...

by pcharneau on novembre 20, 2013