Parce que nous passons une grande partie de notre vie à prévoir – le temps, la courbe du chômage, un futur métier, la retraite … – et que nous nous trompons beaucoup, parce qu’il y a autant d’avenirs que de personnes qui l’imaginent, et donc autant de prévisions erronées, parce que vivre au présent semble plus épanouissant, voyons donc à quoi sert l’avenir:

http://www.huffingtonpost.fr/pauline-charneau/se-projeter-dans-lavenir_b_7467558.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *